C'est vous qui en parlez...

  • La marque du père | Schepp, Emelie. Auteur

    La marque du père

    5/5 Mme CHAUVEL Annie - Le 05 juillet 2020 à 20:46
    La saga des Cazalet (Tome 1) - Étés anglais | Howard, Elizabeth Jane

    La saga des Cazalet (Tome 1) - Étés anglais

    4/5 marie - Le 04 juillet 2020 à 12:16
    La Loi des Neuf | Goodkind, Terry

    La Loi des Neuf

    1/5 marie - Le 03 juillet 2020 à 21:45
    Le chant des sirènes | Orelsan (1982-...) - pseud.

    Le chant des sirènes

    5/5 ROBINET Maaia - Le 02 juillet 2020 à 20:37
    La saison des orages / Andrzej Sapkowski | Sapkowski, Andrzej (1948-....). Auteur

    La saison des orages / Andrzej Sapkowski

    5/5 Mme CHEVALIER Monique - Le 02 juillet 2020 à 12:06
    Super Picsou Géant |

    Super Picsou Géant

    5/5 Mael18 - Le 01 juillet 2020 à 17:38
    Le repas | Naruse, Mikio (1905-1969). Monteur

    Le repas

    4/5 Mme KAWAZUMA Harumi - Le 23 juin 2020 à 23:25
    Entre ciel et Lou : roman / Lorraine Fouchet | Fouchet, Lorraine (1956-....). Auteur

    Entre ciel et Lou : roman / Lorraine Fouchet

    Entre ciel et Lou / Lorraine Fouchet 2/5 Ce qui m'a le plus intéressée dans ce roman c'est la description de la vie sur l'île de Groix. On s'y croirait. Pour le reste, cette chronique familia... Voir plus Ce qui m'a le plus intéressée dans ce roman c'est la description de la vie sur l'île de Groix. On s'y croirait. Pour le reste, cette chronique familiale pleine de clichés et de bons sentiments ne m'a pas convaincue. Voir moins MME MONTANDON Marie-France - Le 23 juin 2020 à 18:22
    La princesse de Clèves / Claire Bouilhac & Catel Muller | Bouilhac, Claire. Auteur

    La princesse de Clèves / Claire Bouilhac & Catel Muller

    Excellent outil pour aborder une œuvre littéraire qui reste à découvrir. 3/5 Renoncer, c'est choisir, cela demande parfois de la force, de la ténacité et du courage. 1558, Mademoiselle de Chartres, jeune fille de 16 ans, est p... Voir plus Renoncer, c'est choisir, cela demande parfois de la force, de la ténacité et du courage. 1558, Mademoiselle de Chartres, jeune fille de 16 ans, est présentée à la cour du roi de France Henri II, fils de François 1er. Elle est l'innocence même et doit faire face à un monde auquel elle n'est pas préparée. Comme sa mère lui explique, c'est un monde où il n'y a pas de vérité et où chacun joue un rôle politique. le Prince de Clèves tombe amoureux de la jeune fille qu'il va épouser, celle-ci devient la Princesse de Clèves. La jeune femme n'aime pas vraiment son mari et va rapidement tomber amoureuse du duc de Nemours. Elle sera tiraillée entre sa passion pour cet homme et la fidélité qu'elle a promise à son mari. Jusqu'à son dernier jour, elle va rester fidèle à ses convictions, à savoir, respecter son mariage et renoncer à cesser d'enfouir ses sentiments et à vivre avec l'homme qu'elle aime passionnément. Sous forme de bande dessinée, l'adaptation de Claire Bouilhac et Catel Muller est très réussie, elles réussissent à nous plonger dans l'ambiance de la cour d'Henri II en essayant de respecter et de rester fidèles au texte originel. Les choix graphiques permettent de se centrer sur les personnages. Elles prennent toutefois parfois quelques libertés, par exemple lorsqu'elles décident de lâcher les cheveux de l'héroïne afin qu'on la remarque alors qu'aucune femme de la cour n'avait les cheveux libres à cette époque. A de nombreux détails, on devine que le travail de documentation a été important, les auteures ont également fait un gros travail sur le texte afin de l'adapter à la bande dessinée sous forme de dialogues. Ce roman, très moderne à l'époque, est restitué sous forme de bande dessinée très moderne également, avec de nombreuses séquences graphiques différentes. Finalement, les auteures font habilement le parallèle entre la vie de madame de Lafayette et cette histoire fantasmée. Une nouvelle fois, une bande dessinée se révèle un excellent outil pour aborder une œuvre littéraire qui reste à découvrir. Voir moins M BERTRAND Jean-Daniel - Le 22 juin 2020 à 22:46
    Papa / Régis Jauffret | Jauffret, Régis (1955-....). Auteur

    Papa / Régis Jauffret

    On a le droit de rêver son père 3/5 Régis Jauffret propose ici un livre très intime en se tournant vers le passé de son père, après la découverte d'un documentaire sur la police de Vichy... Voir plus Régis Jauffret propose ici un livre très intime en se tournant vers le passé de son père, après la découverte d'un documentaire sur la police de Vichy, tourné en 1943 et où il retrouve celui-ci menotté entre deux policiers de la Gestapo. N'ayant jamais entendu parler de cet épisode, il mène une enquête à la fois historique et familiale afin de percer le mystère de cet homme qu'il ne connaît pas vraiment. Son père, Alfred Jauffret, employé dans l'entreprise d'un cousin, vit une véritable tragédie en raison d'une surdité devenue totale et d'une bipolarité consécutive à ses traitements qui l'isolent de plus en plus. Par petites touches, l'auteur va plonger dans ses souvenirs afin de redessiner l'homme qui n'a jamais eu un vrai comportement de père. La part de fiction est aussi réduite que possible, toutefois, ayant peu d'informations, l'imaginaire lui permet d'émettre des hypothèses et de faire surgir le passé. « La réalité justifie la fiction » écrit Jauffret ; en effet, sans la fiction ce livre ne pourrait pas exister. Les mots sont quelquefois durs, mais réalistes, parfois atténués par la description de moments de complicité, souvenirs d'enfance, mais le plus souvent inventés. Il essaie de comprendre qui était ce père absent, sans relief et sans passions, qu'il n'admirait pas, et cette alternance de souvenirs et d'imagination lui permet de façonner un père plus proche de celui qu'il aurait aimé avoir. « On a le droit de rêver son père », de découvrir qu'on pourrait l'aimer malgré ses lacunes. L'ensemble du récit forme un portrait original et sans concession d'un homme qui « n'existait pas beaucoup », mais il donne finalement le sentiment que l'auteur a enfin trouvé un père. Voir moins M BERTRAND Jean-Daniel - Le 22 juin 2020 à 22:43