Waterloo, l'ultime bataille

Document vidéo

Lanneau, Hugues (Réalisateur)

Les derniers secrets d’une bataille aussi célèbre que chaotique. Retour sur l’ultime déroute de Napoléon.

 

Le 18 juin 1815, dans une "morne plaine" wallonne, se déroule une bataille majeure, de celles qui marquent les changements d’époque. Après Waterloo, Napoléon sera contraint d’abdiquer, la France perdra à tout jamais son statut de première puissance mondiale et l’Empire britannique connaîtra un nouvel essor. Des conséquences incalculables pour ce maelström chaotique qui aura duré une journée seulement, et causé la mort de 11 000 mille soldats (et 10 000 chevaux) et fait 35 000 blessés. En lançant ses 120 000 grognards à l’assaut des troupes britanniques et prussiennes qui, près de deux fois plus nombreuses, menaçaient la France par le nord, Napoléon espérait pourtant que Waterloo apparaisse comme son "chef-d’œuvre, la bataille des batailles". Mais, fatigué et peu inspiré, l’empereur se heurta à l’habileté tactique du duc de Wellington et du maréchal Blücher. Et si son commandement est entré dans l'histoire, c'est pour avoir mené à la plus meurtrière des défaites.

 

Vérité sanglante
"Dans l’imaginaire collectif, Napoléon, le vaincu, a presque éclipsé Wellington, le vainqueur." Le projet du film de Hugues Lanneau est tout entier inscrit dans cette analyse : derrière le mythe romantique du combat crépusculaire de l'empereur, retrouver la vérité sanglante des faits, à hauteur d’homme. Son documentaire-fiction s’emploie à changer sans cesse de perspective pour ne laisser aucune zone d’ombre sur le terrain de l’enquête historique. Grâce à l'une des reconstitutions grandeur nature qui ont lieu à Waterloo tous les cinq ans, le spectateur se trouve embarqué au cœur de la bataille, dans le souffle des boulets, les ordres hurlés des lieutenants, parmi les corps démembrés. On suit plus particulièrement, heure par heure, le parcours de cinq soldats, recomposé à partir des témoignages de survivants. Le duel stratégique entre Napoléon et Wellington est rejoué dans des scènes fantasmatiques où les deux génies militaires se font face. Avec les grands épisodes replacés dans leur contexte par l’expertise d’historiens ou de spécialistes, le spectateur dispose d'une vision panoramique de la bataille, tout en la vivant simultanément en immersion, découvrant ainsi ses tenants et aboutissants. Une plongée historique aussi haletante qu'éclairante.

Consulter en ligne

Suggestions

Du même auteur

Waterloo : l'ultime bataille, la fin de Napoléon | Lanneau, Hugues. Monteur

Waterloo : l'ultime bataille, la fin de Napol...

Vidéo | Lanneau, Hugues. Monteur | 2015

"Waterloo, l'ultime bataille", c'est le thriller d'une des batailles les plus célèbres de l'histoire. Heure par heure, minute par minute, le film retrace les rebondissements des événements de juin 1815. En s'appuyant sur les témoi...

Modus Operandi | Lanneau, Hugues (Réalisateur)

Modus Operandi

Document vidéo | Lanneau, Hugues (Réalisateur) | 2011

Ce documentaire retrace la mise en place d'un dispositif de répression qui, avec la complicité des fonctionnaires belges, a mené à la déportation de près de 25 000 juifs, dont à peine 5 % ont survécu. En mai 1940, les nazis envahi...

Chargement des enrichissements...